Comme un air de vacances… [Hasselblad/Provia 100]

Cela fait un certain temps que je n’avais rien publié sur le blog. En mars, nous sommes tous à la recherche du soleil qui, ô surpriiise, n’a pas beaucoup brillé en France depuis quelques mois… Je vous propose une sélection qui sent bon l’iode, le sable chaud et le petit diesel qui galope ! Elle met en scène le célèbre « Tire-Bouchon » reliant Auray à la presqu’île de Quiberon. Il passe à travers les forêts de pins, les sables de l’Isthme et de petites haltes isolées avant de déverser une vague de vacanciers en gare de Quiberon, à deux pas de l’océan. La ligne est un écrin de premier ordre par la diversité de ses paysages, la beauté de ses petites gares et l’absence aussi remarquée que remarquable des installations modernes (grillages, quais hauts, publicités criardes, etc…) qui font horreur aux photographes.

L’été 2017 fut par ailleurs le dernier à voir circuler les X2100. Ces autorails  mono-caisses assuraient depuis quelques années la totalité des rotations : plus de dix par jour de mi juin à mi septembre. Ils vont laisser leur place à d’autres TER, plus modernes. Ces derniers risquent d’être plus agressifs pour la voie dont l’état ne cesse de se dégrader d’années en années faute d’un entretien suffisant pour la maintenir en bon état. Son état n’est certes pas encore critique mais espérons que les collectivités territoriales sauront prendre à temps la mesure de l’importance du trafic que le « Tire Bouchon » draine en haute saison. Car il est, plus que tous les autres, le train des vacances. Il est le seul à vous permettre de débarquer directement sur le sable brûlant et descendre vers la mer en passant par le loueur de surf ou le bar de l’Isthme.

Attention au départ ! Direction la plage !

Continue reading

Schaerbeek : Une Provia 100 poussée à 400

La gare de Schaerbeek est située en banlieue de Bruxelles. Cet établissement voit passer l’essentiel des circulations en provenance de la capitale belge vers le Nord et l’Est du pays. J’ai profité d’une paire d’heure à la suite d’une journée de formation organisée par mon entreprise pour m’y rendre. La gare a conservé son cachet avec un son joli BV, ses abris en fer forgé et ses quais bas. Il ne manquait plus qu’un bon ciel d’hiver pour donner au lieu une dimension authentique et glauque. J’avais tout de même un problème épineux à régler : avec le peu de lumière dont je disposais, il devenait difficile de faire d’utiliser la Provia 100F à sa sensibilité nominale. J’ai donc « poussé » le film.

Continue reading

Fonds de tiroir et wagon isolé [Rolleiflex T/Ektar 100]

.

Repartez de la dernière photographie de la série « Des pass et des grands espaces » qui présente les grands espaces américains et mon retour à Los Angeles… Le poste d’aiguillage d’Hobart s’élève au milieu des voies. Entre ses quatre murs, il ne reste rien. Le matériel est parti depuis longtemps et l’électronique d’un grand poste de commande a remplacé ses antiques leviers pour faire évoluer les wagons sur le faisceau du « Commerce ».

Continue reading

La 141 R 840 en planche-contact [TMax-400/Hasselblad]

Le 21 octobre dernier, l’ Amicale des Anciens et Amis de la Traction Vapeur de la région Centre Val de Loire a réalisé un train spécial entre Orléans et Paris avec sa plus belle machine, la 141 R 840. De mon côté, j’ai appris l’existence de la circulation la veille au soir et il n’était pas question ce jour là de bouger de Paris. J’avais uniquement un créneau de lire pour assister au départ de la bête de la gare d’Austerlitz sur le train du retour. J’avais le Blad’, le 80mm et une TMax-400. Rien d’autre. Continue reading

L’oiseau de nuit

Cette photo mérite bien un article à elle seule puisqu’il s’agit sans doute de ma plus belle photo au flash en ligne réalisée à ce jour. Il était temps car je voyais pour la dernière fois ce soir là les trains assurés en CC72100 rouler le long de la ligne téléphonique si typique des voies ferrées traditionnelles.

Continue reading

On ouvre !

Cette fois, c’est la bonne !

Le site est en ligne depuis quelques semaines mais je n’ai pas encore communiqué sur son existence. Il faut dire que la construction prend du temps. S’il est rapide d’obtenir un « petit rendu sympa », trouver la bonne organisation des pages, fignoler la présentation, trouver le bon ton à employer dans le blog est plus long. J’ai fait plein de tests et ce n’est pas fini mais il y a un moment où le résultat est suffisamment satisfaisant pour le lancer.

Continue reading