La ligne de l’Oriental

La ligne de l'Oriental

Bouhlou, 10 heures du matin. Le soleil caché derrière les reliefs depuis le début de la journée s’élève dans le ciel. Il vient éclairer la base de l’un des plus imposants viaducs en pierre de taille de la ligne. Le temps est calme et le ciel limpide ; l’air est déjà très chaud pour une journée du début du mois d’octobre. En toile de fond, la mosquée du village s’élève entre les oliveraies. Le calme de la scène est soudainement perturbé par l’arrivée d’une DH 370 de l’ONCF. La machine diesel construite par GM il y a quelques décennies est en tête du premier Fes-Oujda de la journée. Le train franchit le pont avec fracas puis s’éloigne dans le lointain…

Cette scène décrit la première photo d’une série de trente qui vous emmène en voyage sur l’une des plus belles lignes marocaines, celle reliant Fes à Oujda et Nador. Allant de villes en villages, en passant par des gares perdues, par dessus les rivières asséchées, le train réalise ici plus que jamais sa mission de service public ; reliant entre eux les femmes et les hommes que le désert isolent. Cette série est une simple invitation au voyage. Elle ne suit pas d’ordre logique. Votre regard est ainsi convié à se laisser porter par l’immensité du désert; par l’élégance des convois colorés serpentant dans une nature aussi belle qu’hostile. Cette série, c’est une brève présentation de la ligne de l’Oriental…

 

Details

  • Période : Octobre 2017
  • Appareil : Hasselblad 501CM
  • Films : Provia 100F / Provia 400X
  • Scanner : Epson V800