Tag Archives: photo humaine

Pérégrination slovène [Rolleiflex 2.8 – Provia 100F]

Nous sommes partis avec Anaïs visiter un pays d’Europe souvent méconnu des français : la Slovénie. Ce petit pays entre Alpes et Adriatique a pourtant bien des qualités. Il est aussi développé qu’il y fait bon vivre, les slovènes sont accueillants et ont un anglais parfait. A l’arrivée dans la capitale, le sentiment de sécurité et de bien être est évident. La Slovénie recèle de milles et un trésors, elle est riche d’une histoire et d’une culture faite d’influences italiennes, vénitiennes, slaves et austro-hongroises et que l’on retrouve dans l’architecture, la gastronomie ou l’art de vivre. Ce voyage nous a absolument enchanté tant il nous a apporté.

Si cette pérégrination estivale n’était ni spécifiquement photographique, ni spécifiquement ferroviaire, difficile pour moi de chasser le naturel : il serait revenu au galop. A plusieurs reprises durant nos deux semaines, je suis allé quelques heures au bord des voies. J’étais déjà venu en Slovénie et notamment en janvier 2018 à l’occasion d’un grand road-trip européen. Ce voyage estival était l’occasion de redécouvrir certains secteurs, aujourd’hui familiers, avec une végétation épanouie et quelques degrés de plus.

L’ensemble de ces photos – sauf une – ont été prises à l’aide du Rolleiflex 2.8E que j’ai acquis il y a quelques mois et qui a démontré tout au long de ce voyage son excellent fonctionnement. Il complète sans jamais rougir l’Hasselblad qui a pris de vraies vacances avec moins de 20 déclenchements!… Allez, départ !

.

Gare centrale de Ljubljana

Au petit matin, le soleil illumine les premiers candidats au voyage. Dans ce pays, l’astre du jour se lève une heure plus tôt qu’à Paris et en ce 25 juin, il fallait être matinal pour se retrouver à 5h00 sur le quai. Contrairement à chez nous, les troquets de gare sont encore largement répandus et celui de la gare de Ljubljana est ouvert, bien sûr !

.

Le « Pohorje » R1605 est l’un des trains emblématiques du pays. Il relie Maribor, au pied des monts du Pohorje, à Koper, sur la côte adriatique et dessert Ljubljana vers 6 heures le matin. Ce jour là, le train drapeau affiche une belle composition typiquement estivale avec l’adjonction d’un fourgon en première position et de quelques voitures hongroises visibles en queue de train. Ces dernières sont parties de Budapest la veille au soir. On retrouve à la traction l’une des fameuses « Brižita » ou « Brigitte », encore toute pimpante malgré son bel âge. Les ferroviphiles reconnaissent immédiatement la ligne singulière de ces machines construites en France par Alsthom et qui sont des adaptations de nos 6500. Le surnom « Brigitte » est lié à Brigitte Bardot, célèbre à l’époque où ces machines ont été livrées. Le nez cassé et galbé des machines a rappelé aux cheminots slovènes la poitrine de l’actrice!… Vous pensez que c’est une blague ? Demandez à un agent ou à un passionné slovène ce qu’est une « Brižita », vous verrez qu’il saura vous répondre…

. Continue reading

Trente minutes à Lille Flandres [Hasselblad – Provia 100F]

Avec son grand bâtiment voyageur en pierre et sa large verrière, Lille Flandres est incontestablement l’une des plus belles gares de France. J’y suis passé le mois dernier pour me rendre à une exposition. Si je ne me suis pas éternisé le matin, j’ai eu une trentaine de minutes d’avance le soir avant de reprendre le train vers Paris. J’avais le Blad dans le sac, une Provia 100 dedans et quelques rayons de soleil épars caressant l’intérieur de la gare à travers sa marquise. Il n’en fallait pas plus pour m’occuper avec un petit exercice : 30 minutes pour faire 12 photos représentatives de l’ambiance d’établissement ce samedi là. La gare Flandres est plutôt facile à photographier, elle est large, lumineuse, esthétique, pas encore pourrie par la publicité ou la signalétique à outrance. Seule la succession de nuages au dessus de Lille m’a posé problème puisqu’elle induit une légère dominante bleue lors des passages nuageux. Qu’importe, voici donc sept photos d’ambiance de Flandres.

.

.

. Continue reading